Le long du canal du Midi
Depuis le boulevard les plantations viennent coloniser le parvis, aménager des pièces vertes ( le patio, la terrasse du restaurant d’entreprise)
Sur l’ensemble du site, la structure du jardin est pensée sur différentes hauteurs pour favoriser la dissémination à la fois spontanée et contrôlée
Palette végétale

Alliara petiolata

Allium neapolitanum

Allium vineale

Anchusa azurea

Anemone nemerosa

Angelica sylsvestris

Arrhenatherum elatius

Briza minor

Calamintha nepeta

Calendula arvensis

Carex hirta

Ceratostigma willmottianum

Circaea lutetiana

Conium maculatum

Coriandrum sativum

Deschampsia cespitosa

Echium plantagineum

Festuca glauca

Festuca pratensis

Filipendula vulgaris

Foeniculum vulgare

Fritillaria meleagris

Galanthus nivalis

Glaucium flavum crantz

Glechoma hederacea

Helleborus viridis

Malva sylvestris

Malva sylvestris

Mentha suaveolens

Phyllitis scolopendrium

Poa labillardieri

Polypodium vulagre

Polystichum setiferum

Salvia verbenaca

Satureja montana

Scolymus hispanicus

Silene flos cuculi

Stellaria holostea

Xanthium strumarium

Arbustes

Abelia grandiflora

Cornus kousa

Cornus stolonifera flaviramea

Lonicera pileata

Ruscus aculeatus

Salix purpurea nana

Sambucus nigra laciniata

LieuToulouse (31)
Date2018
Surface5750 m²
Coût global19,8 €
Coût paysage350000 €
MOA

BGA Transactions - Foncières de Régions

Équipe

Emma Blanc (paysagiste associée)
PPa (architectes mandataires)
Grontmij - Façade 2000
Barbanel, Soconer, Execo

Programme
  • Colonisation végétale d'un immeuble de bureaux.
  • Palette de'arbustes etde vivaces spontanées en midi-pyrénées.
  • Construction d'un immeuble de bureaux restaurant inter entreprises + parking souterrain de 233 places sur 2 niveaux + parking vélos
  • Mission complète
Mots-Clés
  • Faire du bâti un support de biodiversité
Catégories
  • Jardins et cours
  • Culture et equipements
Crédits

Photos © Philippe Ruault

Document

Le nouveau bâtiment du boulevard de la Marquette trouve sa place sur les berges du canal du Midi, de la ville de Toulouse. Les plantations choisies sont principalement des essences indigènes ou sauvages, herbacées et arbustives. Ce choix permet d’affirmer la présence du corridor biologique, ainsi que de sensibiliser les habitants à une éco-gestion qui réintroduit dans l’espace public des essences sauvages et un mode d’entretien doux.

Les plantations viennent coloniser le parvis, aménager des pièces vertes (le patio, la terrasse du restaurant d’entreprise), créer le jardin de pleine terre et la venelle, nouveau lien vers le jardin japonais. Sur l’ensemble du site, la structure du jardin est pensée sur différentes hauteurs pour favoriser la dissémination à la fois spontanée et contrôlée. Il est le refuge particulier des papillons, orthoptères et pollinisateurs. Sa composition allie des essences caduques à des essences persistantes, pour maintenir la structure du jardin en hiver.

Autour du bâtiment et dans ses moindres circonvolutions, les passants pourront voir une végétation foisonnante. Les plantations de l’escalier rappellent celles des berges du canal, celles du patio s’inspirent des sous-bois et enfin le jardin tire son imaginaire et ses essences des prairies.