Deux ambiances contrastées : coté rue les plantations cadrent les accès et stationnements / coté jardin des talus isolent et protègent les jardins privatifs
Coté jardin : La forêt rentre à l’intérieur de la parcelle, les talus s'inspirent des haies champêtres
Coté rue : Une palette végétale colorée structure les entrées coté rue.
LieuCornebarieu (31)
Date2019
Surface11665 m²
Coût global6500000 €
Coût paysage180000 €
MOA
  • Oppidea Aménageur
  • ADN Patrimoine
Équipe
  • Raphael Gabrion architecte mandataire
  • Emma Blanc paysagiste co-traitante
  • BET : Occinergy, G2, Exe Garonne
Programme
  • Aménagement urbain et paysager
  • Mission complète 90 logements sociaux/en accession + stationnements
  • Label RT 2012-20%
Mots-Clés
  • ZAC - Aménagement urbain et paysager
  • gestion des eaux pluviales, parc urbain
  • lisière à l'orée de la forêt
Catégorie
  • Jardins et cours
Crédits

Photos © Javier Callejas Sevilla

Situé au cœur de la ZAC des Monges, sur la commune de Cornebarrieu, le projet Bukolia est l’imbrication de l’architecture et du paysage. En lieu et place d’un champ, est envisagée la réalisation d’un ensemble de 90 logements étagés dans la pente naturelle du terrain.

La variété et les qualités spatiales sont induites par une adaptation mesurée des bâtiments aux conditions topographiques et paysagères constitutives du déjà-là. Le site étant adossé à un boisement existant (nord-ouest), le projet propose comme référence paysagère, un travail d’aménagement et de gestion sur le thème de la lisière forestière, pour apporter de l’ombre et donner l’impression de faire « rentrer la forêt » à l’intérieur de l’îlot.

Les espaces paysagers sont composés de deux grands ensembles :

Coté rue :

Tout en permettant un accès de proximité pour chaque logement, les accès sont pensés de manière à limiter la place de la voiture sur ce site. Le stationnement aérien est concentré sur deux voies d’accès qui remontent la pente vers le bois existant, dans un ensemble d’arbres et arbustes densément plantés.

Ces plantations brisent l’uniformité des stationnements, brouillent la perspective depuis l’entrée, isolent les résidences de la rue et apportent de l’ombre à l’ensemble. En concentrant les parkings côté voirie de cette façon, de grands espaces plantés se libèrent côté jardin.

Coté jardin :

L’ambiance est ici plus forestière. La part belle est faite au végétal en créant des corridors boisés qui prolongent l’ambiance forestière jusqu’au cœur des habitations.
Les plantations de formes et d’essences variées proposent une richesse visuelle en toutes saisons, et renforcent le sentiment d’intimité, propice à l’installation de jardins pour les logements en rez-de-chaussée.

Des clôtures viennent clore ces jardins et s’appuient sur un ensemble de talus (entre 0.50m et 1.50m de hauteur). Les talus sont plantés d’une strate arbustive et de plantes grimpantes qui animent les clôtures.
L’ensemble des circulations est enherbé et ponctué d’arbres, et une gestion différenciée sur ces abords permet de mettre en valeur les talus.

Vue du chantier : création des talus isolant les jardins privatifs