PORTRAIT

« Les Arts Appliqués pour point de départ, Emma Blanc Choisit la branche paysage pour y apprendre à développer des dispositifs toujours plus ouverts et accueillants dans les espaces publics, son matériau de prédilection. Un acte engagé qui soutien un réel désir d’améliorer le cadre de vie partagé. En complément de la théorie dispensée à la faculté de Toulouse Le Mirail, elle acquiert la pratique de l’école Nationale Supérieure du Paysage de Versailles. Dès l’obtention de son diplôme, elle intègre l’Agence Ter où elle réalise plusieurs concours, notamment orientés vers l’espace collectif. Ce segment paysager l’autorise à travailler étroitement avec des architectes et autres écologues ou artistes, afin de confronter ses connaissances à des compétences techniques spécifiques, selon les programmes. Durant trois années, elle se forme aux Ateliers Jean Nouvel en tant que responsable de la cellule de paysage – jusque-là sous-traitée à l’extérieur – intervient sur tous les projets en qualité de conseil en conception et production. Après cette expérience fondamentale et un recentrement sur ces priorités, elle s’installe à son compte en 2007 et se lie à des agences d’architectures telle que Beckmann-N’Thépé et Projectiles (labellisées NAJA) ou XLGD, avec lesquelles elle remporte des concours, actuellement en chantier pour certains. Le formalisme ne caractérise pas l’écriture d’Emma Blanc. Elle n’applique aucun systématisme à ses projets mais fonctionne au cas par cas et tente d’aller à l’évidence même, en puisant dans le terroir. Tous les matériaux l’intéressent, tant qu’ils participent à la vie et réagissent à la lumière, aux sens, aux corps. S’inscrivant dans un système beaucoup plus vaste que le site, Emma Blanc analyse les mécaniques territoriales afin d’instaurer un jeu d’équilibre entre « ce qui est déjà-là, une part très bien gérée et une part d’inconnu ». Avec toujours cette obsession de l’espace public, cette attention à la dimension sociale imprégnée du quotidien des usagers. »

Rafael Magrou, Catalogue les nouveaux albums des jeunes architectes et paysagistes 2007-2008, éd. Monograpafik, sept. 2008, p.61.

PARCOURS


2004 - 2006

RESPONSABLE DE LA CELLULE PAYSAGE - Ateliers JEAN NOUVEL

Suivi de chantier :
  • MUSEE DU QUAI BRANLY– Les Arts Premiers, Paris
    Paysagiste : Gilles Clément - Architecte : Jean Nouvel
Conception :
  • Pré-verdissement et aménagement urbain du port de la Zac de l’Orb et ses logements - (100 ha) - Sérigan
  • Opéra de Dubai
  • Parc urbain du musée du Guggenheim à Guadalajara - Mexique (2 ha)
  • Aménagement de places publiques en cœur d’îlot - Lisbonne (4 ha)
  • Parc urbain autour du nouveau théâtre de perpignan - concours lauréat
Projets réalisés :
  • Conception d’une façade arborée et d’une terrasse panoramique - New York
  • Aménagement privé - Siège social Richemont international (2 ha)
  • Jardins sur dalle - chantier privé - Corée (1ha)
  • Parc de sculpture et abords d’un chai - Aix en Provence (80 ha)
  • Aménagement d’un parc et d’un jardin en terrasse - chantier privé -Corée (20ha)
  • Aménagement d’une cour plantée - New York (1500m2)
  • ...

2003 – 2004

ASSISTANTE DE PROJET - Agence HYL – Paysagistes
  • Zone industrielle de La Ferté Bernard (18 ha)
  • APD pour l’aménagement de la place du marché à Villejuif.

2002 – 2003

CHARGEE DE PROJET - Agence TER - Paysagistes
  • Etude pour le renouvellement urbain du centre ville et du port de Toulon
  • Concours pour la création d’une base de loisirs de la corniche des forts - communes de Romainville, Pantin, Noisy-le-sec, Les Lilas
  • Conservatoire botanique de Brest (25 ha)
  • Cimetière de la Baule (4 ha)
  • Ilot de La Frette Pont-Blanc – Aubervilliers (10 ha)
  • Zac des portes d’Arcueil

FORMATION

1997-2001

  • Diplômée de l’école Nationale supérieure du Paysage de Versailles.

1993-1997

  • Obtention d’une Licence en Arts Appliquées - Université Toulouse Le Mirail.

Fiche Technique